Mes clients n’auraient pas pu se permettre d’attendre trois mois. Ils n’envisagent même pas de patienter trois jours pour obtenir les informations voulues.

Tandis que la foudre manqua de coûter 60 000 $ à Netdrafter, la présidente de la société, Rachel Pastirik, décide de passer aux sauvegardes en ligne avec MozyPro. Désormais, l’entreprise de développement Web basée en Virginie accède à ses fichiers en ligne et effectue des sauvegardes automatiques, tout en économisant 95 % sur les coûts de sauvegarde.

Alors qu’elle garde la maison d’une amie, Rachel Pastirik, présidente de Netdrafter, manque de perdre des mois de travail, évalués à environ 60 000 $, lorsque la foudre perce un trou de 60 cm de diamètre dans le toit des locaux de sa société et endommage tous les appareils électriques. Heureusement, les deux ordinateurs de Rachel en sortent indemnes, car elle les a laissé fonctionner sur batterie. Si Netdrafter, une société de développement Web située dans le sud-ouest de la Virginie, avait perdu des données à cause de la foudre, il lui aurait fallu au moins 90 jours pour s’en remettre.

« Mes clients n’auraient pas pu se permettre d’attendre trois mois, déclare Rachel. Ils n’envisagent même pas patienter de trois jours pour obtenir les informations voulues. »

Les clients de Netdrafter confient à Rachel et à son équipe des informations confidentielles qui servent à développer et concevoir leurs sites Web professionnels, à mettre en œuvre des logiciels garantissant la sécurité de transactions financières en ligne, à rédiger du contenu en ligne et à les aider dans l’organisation de campagnes marketing par courriel ou Internet. 50 sociétés font appel aux services de Netdrafter, parmi lesquelles des cabinets d’avocats, des entreprises du secteur des technologies de l’information, des personnalités politiques ou des quotidiens à grand tirage. Rachel sait qu’aucune d’elles ne peut se permettre de perdre des informations stratégiques ou de retarder ses projets de développement Web.

Sauvegarder les fichiers sur le serveur de Netdrafter n’est alors plus suffisant. Rachel se demande ce qui produirait si une catastrophe naturelle survenait et qu’elle ne pouvait pas accéder à son serveur. Si elle se trouve dans l’impossibilité de récupérer les données de sa société et de ses clients, elle craint que Netdrafter ne fasse rapidement faillite.

Elle décide alors de limiter le risque de perte de données. Après quelques recherches, Rachel constate que la sauvegarde en ligne lui permettrait de stocker ses fichiers à distance en toute sécurité et que certains fournisseurs de services de sauvegarde proposent un accès Web aux fichiers sauvegardés. Si une catastrophe naturelle survient près de chez elle, elle veut être en mesure de restaurer ses fichiers à partir du Web où qu’elle se trouve dans le monde.

« La foudre a été le véritable déclic pour le passage à la sauvegarde en ligne », affirme Rachel.

Rachel et ses consultants commencent alors leurs recherches et découvrent rapidement MozyPro. « Nous avons tout de suite préféré MozyPro en raison de la possibilité de faire de sauvegardes incrémentielles et d’accéder à nos fichiers en ligne », s’enthousiasme Rachel. Grâce à MozyPro, Netdrafter gagne du temps et utilise moins de bande passante car, après la sauvegarde initiale, seuls les fichiers et autres données ajoutés ou modifiés sont enregistrés.

Avant de bénéficier des sauvegardes automatiques, les consultants de Netdrafter passaient plus de douze heures par mois à sauvegarder les fichiers sur le serveur. Comme cela leur semble loin maintenant ! Rachel devait régulièrement rappeler à chacun de sauvegarder les données de son ordinateur avant de quitter le bureau. Mais déjà, la lenteur du transfert des données vers le serveur l’embarrassait.

« Parfois, quand je sortais du travail, je me prenais à espérer que la sauvegarde soit terminée le lendemain et que toutes les données aient bien été transmises au serveur », se rappelle Rachel.

Désormais, grâce à MozyPro et aux sauvegardes automatiques quotidiennes, Netdrafter a réduit à 10 % le temps que le personnel affecte aux sauvegardes et économise 95 % sur les coûts associés.

« Avant MozyPro, nous consacrions plus de 1 000 $ par mois à la seule rémunération des employés chargés d’effectuer les sauvegardes, déclare Rachel. Aujourd’hui nous dépensons beaucoup moins. C’est vraiment très avantageux. Il suffit d’installer le programme et de rentrer chez soi, MozyPro fait le reste. »

Il n'y a plus de raison de se demander si les fichiers ont bien été transférés sur le serveur ; désormais Rachel possède un total contrôle sur ses sauvegardes. Grâce à la console d’administration Web de MozyPro, Rachel peut restaurer ses fichiers professionnels depuis Internet, acheter des gigaoctets de stockage supplémentaires, savoir comment le quota de stockage est utilisé et personnaliser les paramètres de sauvegarde des documents.

« La console d’administration me permet de faire beaucoup de choses toute seule, sans avoir à appeler le support technique, se réjouit Rachel. C’est idéal pour moi. Je suis une bidouilleuse et surtout pas du genre à passer des heures au téléphone. »

Grâce à MozyPro, Rachel autogère non seulement ses sauvegardes, mais conserve également les fichiers de sa société et de ses clients en toute sécurité. Tous les fichiers que Netdrafter sauvegarde sont chiffrés avant d’être transférés directement de façon sécurisée aux centres de données, qui sont protégés contre les séismes, les incendies, les inondations, les surcharges et les pannes électriques.

« C’est une chose de n’être en charge que de ses propres fichiers. Mais en raison de la nature de notre activité, nous sommes responsables de la sauvegarde des documents confidentiels d’autres sociétés et ça, c’est une toute autre affaire », observe Rachel. Grâce à MozyPro, Rachel peut avoir l’esprit tranquille : elle sait que tous les documents professionnels stratégiques qu’elle accumule depuis neuf ans sont parfaitement protégés.

« Je m’en suis très bien tirée avec la foudre, reconnaît Rachel. J’ai senti qu’on me donnait une deuxième chance avec les données de ma société et désormais je sais que je fais les choses de la bonne manière. »