Archives du mot-clef sauvegarde

Consommateurs et objets connectés, les nouveaux enjeux de sécurité

Les Français commencent enfin à être sensibilisés aux questions de sécurité informatique. Delà à déclarer que la protection de leurs données personnelles sur Internet est leur nouvelle priorité, il n’y a qu’un pas, et ce pas là semble justement sur le point d’être franchi.

Cependant, alors que les gens sont de plus en plus nombreux à se soucier de protéger leurs données numériques, de nouveaux acteurs entre en jeu et modifient  les comportements : il s’agit des objets connectés.

D’ailleurs, il est justement intéressant de noter, que les gens entretiennent un rapport assez paradoxal avec les objets connectés. En effet, alors qu’ils sont nombreux à émettre quelques craintes quant à leur vie privée, ils sont de plus en plus à céder aux nombreux avantages des objets connectés et même à s’équiper. Or, aujourd’hui encore, trop de personnes ont des comportements à risque.

Le fait est, que les internautes et autres nouveaux technophiles augmentent les menaces en donnant directement leurs données personnelles, et c’est là que réside la toute nouvelle problématique de la protection des données.

Avant tout, il est important de rappeler que la grande majorité des applications ne nécessite pas l’usage de données personnelles pour fonctionner. Ces applications, ont en effet simplement besoin de données, qui  sont issues des activités d’une personne lors de l’usage de ces-dites applications. Ainsi, ce ne sont pas des données personnelles et elles peuvent donc être librement utilisées.

Ces « données comportementales », envoyées par les objets connectés ou domotiques ne peuvent pas en théorie être reliées à une personne physique.

Or, depuis quelques temps, les objets connectés soulèvent de nouvelles questions en terme de sécurité : un réfrigérateur enverrait, par exemple, des spams sans que ses propriétaires ne le sachent. Dans le même ordre d’idée, on voit apparaitre, la crainte que des pirates informatiques puissent désactiver les freins d’une voiture ou détourner un avion à distance.

Ces scénarii sont-ils fantaisistes ou reflètent-ils de nouveaux enjeux de protections de données ?

Le frigo a déjà spammé, et la voiture ?

Que ce soit des routeurs de réseau à domicile, des centres multi-medias connectés, des téléviseurs, smartphones  ou même un réfrigérateur, ces objets connectés peuvent être contrôlés à distances et vidés de leurs données car ils restent simplement des objets connectés à internet.

Outre le fait que ces appareils soient encore mal protégés, ces failles de sécurité révèlent que les consommateurs sont des complices involontaires. Or c’est une fois que des dommages physiques sont à craindre (à travers le piratage d’une voiture) que le grands public prend conscience de l’importance de protéger ses données et de les rendre inaccessibles au moindre vol.

Ainsi, même si des menaces peuvent prendre forme avec les évolutions de nouvelles technologies, il reste primordial de proposer des garanties concrètes de sécurité ou encore de solution en cas de dégradation des données telle que la restauration de celles-ci.

 Alors que de plus en plus d’objets de la vie quotidienne sont connectés à internet, les consommateurs de 2014 comprennent que protéger leurs données est l’aspect primordial d’un usage serein de nos différents supports informatiques.

 

Quatre questions clés à poser à votre fournisseur de cloud

Quelles questions devriez-vous poser avant de confier vos données à un service Cloud ? Tous les services cloud ne sont pas tous les mêmes. En ne posant pas des questions clés à l’avance, vous pourriez laisser votre entreprise exposée à des risques.

 

Pour mettre en évidence ce qui peut vous arriver lorsque vous confiez vos données sans vérifier au préalable à qui vous accordez votre confiance, Mozy a réalisé une expérience de caméra cachée. Dans un café, nous avons demandé à des inconnus de bien vouloir surveiller un ordinateur portable.

 

Découvrez ce qui s’est passé en vidéo !

 

Qu’aurait donc du demander notre complice avant de faire confiance à ces inconnus lorsqu’il leur a confié ses données ?

 

  • Combien de temps comptez-vous en prendre soin ?

Tout comme certains de nos participants protègent seulement  les données pour une période limitée, les fournisseurs de cloud ne sont pas là indéfiniment. Trouvez depuis combien de temps le fournisseur existe et quelle est véritablement sa position sur le marché.

 

  •  Allez-vous regarder mes données ?

Au cours de l’expérience, certains participants  ont pensé que les données de notre ordinateur portable pouvaient avoir de la valeur pour eux. Certains fournisseurs de cloud utiliseront vos données pour créer des informations qu’ils rendront anonymes avant de les vendre à des annonceurs. Cryptage des données et engagement de confidentialité sont deux conditions essentielles dans notre situation – assurez-vous que votre fournisseur de Cloud vous le propose.

 

  • Laisseriez-vous vos données dans une situation de vulnérabilité?

Des gens dans notre expérience n’ont pas fait grand chose pour garder les données en sécurité, les laissant sans surveillance en quittant le café pour vaquer à leurs activités.  Il y a des fournisseurs de cloud qui ne cryptent pas les données et d’autres au contraire prennent la sécurité physique beaucoup plus sérieusement.  Assurez-vous que votre fournisseur de solutions cloud stocke vos données à l’aide d’un équipement digne d’une entreprise, dans un datacenter et avec un cryptage constant.

 

  • N’importe qui peut-il prendre mes données ?

Dans la vidéo nous avons vu quelqu’un prendre l’ordinateur dont il avait la garde mais nous avons aussi eu des gens qui se sont laissés prendre l’ordinateur. Les données peuvent être interceptées en utilisant les services cloud si le fournisseur a échoué dans la sécurisation. Assurez vous que votre fournisseur offre un crytage total et un transfert de données via une connexion SSL.

Les bonnes résolutions de la nouvelle année et l’avenir du Cloud

Janvier vient de toucher à sa fin, Il est donc venu le temps de reprendre de vos nouvelles et de vous demander comment se passent vos bonnes résolutions pour 2014 ?

Si comme beaucoup, cette année,  vous vous êtes donné pour objectif d’améliorer votre alimentation ou encore de vous mettre au sport, vos efforts peuvent déjà avoir porté leurs fruits avec quelques kilos de perdus. Si c’est bien le cas, bravo ! Vous pouvez être fiers de vos résultats. Mais surtout, vous devez  probablement vous sentir au top et plus sereins maintenant que vos efforts vous apportent réconfort et satisfaction. Qui sait, peut-être même appréciez-vous ce nouveau mode de vie sain !

Voici quelque chose d’autre qui devrait ajouter en sérénité dans votre vie : La sauvegarde en ligne

Et oui, conserver ses données est LE synonyme de tranquillité d’esprit. Après tout, sauvegarder en ligne signifie protéger les informations et les fichiers irremplaçables en cas de perte accidentelle due à une maladresse ou à une catastrophe imprévisible.

D’ailleurs, en parlant de tranquillité d’esprit, voici un fait récent et intéressant  concernant la sauvegarde dans le Cloud. Un fait, qui pourrait ne pas rassurer ceux qui utilisent actuellement la sauvegarde en ligne ou même ceux qui en sont encore à envisager l’achat d’un service de sauvegarde : 25% des fournisseurs de services de Cloud Computing  auront disparu en 2015 pour cause d’acquisition ou de faillite selon le cabinet d’étude Gartner.

Ceci devrait donc inciter ceux qui comptent sur le Cloud à réfléchir très sérieusement  aux questions suivantes :

« Quelle est la force de mon fournisseur de services de Cloud Computing ? » Et « Sera-t-il  toujours là l’année prochaine ? »

Et si vous êtes actuellement en train de choisir un fournisseur de service Cloud, la recherche de Gartner est pour le moins troublante. En effet, elle met en lumière certaines craintes telles que : comment choisir en toute confiance un prestataire de services Cloud quand il y a 25% de probabilité qu’il puisse ne même plus exister d’ici la fin d’année prochaine ?

En effet, aujourd’hui, le Cloud n’est clairement plus ce que l’on aurait jadis pu considérer comme une mode passagère. Il n’est d’ailleurs même plus synonyme d’avenir (à l’exception des 20% des organisations restantes qui n’ont pas encore franchi le pas avec le Cloud) – le Cloud est d’ores et déjà notre présent.

Du consommateur lambda, aux PME en passant par les grandes entreprises, le cloud n’est pas une tendance furtive qui risque de disparaître mais au contraire une nécessité.

Assurément, la nature de la sauvegarde continuera à changer, mais la sauvegarde Cloud restera une partie importante de la protection des données et le moyen le plus fiable de le faire efficacement.

Des recherches récentes montrent que les services Cloud publics affectent les stratégies IT: près de 80% des interrogés d’un rapport d’enquête ont répondu que les applications d’hébergement Cloud, calculs basés sur le cloud et/ou services de stockage auront un impact significatif dans leurs planifications stratégiques liées au stockage au cours des cinq prochaines années.

Il n’est donc pas surprenant de voir que les gens ont tendance à être très prudents au sujet de leurs données et fichiers. Ainsi, faire confiance à un service de sauvegarde Cloud peut ne pas être facile.

Si nous considérons la récente prédiction de Gartner sur l’avenir de 25% des fournisseurs de services de Cloud et pourquoi ils feront partie du passé d’ici à la fin de 2015, Mozy, reste une valeur sûre :

–> Mozy a déjà été acquis (il y a plus de six ans !)

–> Mozy a 6 millions de clients dont 100 000 sociétés  nous faisant confiance avec leurs données

–> Mozy fait partie de la Division de la protection des données et la disponibilité d’EMC et sa stratégie à long terme.

Se tourner vers le cloud Mozy est donc une garantie d’avoir un service pérenne !  Par contre, en ce qui concerne vos résolutions de début d’année, nous ne pouvons rien vous promettre. Vous pouvez cependant compter sur nous pour vous soutenir pendant que vous faites votre jogging, que ce soit cette année, l’année prochaine , l’année d’après ….

Happy Privacy Day ! La protection de vos données est à l’honneur

Cette année, les pays européens célèbre, ce 28 janvier, la 8ème édition de la Journée de la protection des données  personnelles. Célébration d’actualité au vue des divers vols de données qui ont eu lieu ces dernières années à l’image de Target*, grande chaine de distribution américaine qui vient de subir l’un des plus grands vols de données de l’histoire.

Instaurée le 26 avril 2006 par le Conseil de l’Europe et la Commission européenne, cette journée célèbre la Convention 108 du Conseil de l’Europe dont l’objectif est avant tout de garantir les droits de chacun au respect de sa vie privée.

Il s’agit initialement d’une proclamation européenne qui a ensuite rapidement été suivie par les américains. Dès 2009 « Privacy Day« ,  était célébré et devenait le terme désormais usité à travers le monde par nos amis anglophones pour désigner la journée mondiale de la protection des données dans leur globalité.

Une date qui n’est pas dû au hasard

Avant toute chose, pourquoi le 28 janvier ? Il s’agit de l’anniversaire de la date à partir de laquelle les Etats ont pu signer la Convention 108 du Conseil de l’Europe. Base depuis plus de 30 ans de la protection des données en Europe et qui est aujourd’hui la référence mondiale dans les politiques de protection des données, ratifiée par 44 états à travers le monde.

 Une célébration d’actualité

Avec le piratage de Target, le sujet de la protection des données personnelles est malheureusement on ne peut plus d’actualité. En effet, il semblerait que la chaine de distribution américaine a subi ce qui est le plus grand vol de données de tous les temps, avec plus de 40 millions de coordonnées bancaires dérobées et les informations relatives à 70 millions de clients.  Nous ne pouvons que comprendre que nos données ont de la valeur et qu’il est important de les protéger.  Bien que le piratage n’ait rien de nouveau, aujourd’hui, ces pratiques se développent et coûtent de plus en plus cher, en particulier aux entreprises.

De l’importance de proposer des solutions adaptées

On le sait de plus en plus, les données informatiques sont importantes et ont de la valeur, il est donc essentiel de proposer des solutions de sauvegarde et de protection adéquates.  Pour un particulier qui accorde de la valeur à ses données telles que les scans des factures, déclarations d’impôts ou encore bulletins de salaire, il est inconcevable de perdre ces documents si importants. Il en est de même pour tout ce qui relève de l’affectif : photos de famille, vidéos de vacances etc…. De même pour un professionnel, il est primordial de protéger ses informations essentielles à son activité, faciliter leurs échanges et usages entre collaborateurs mais également de les préserver de tout acte de malveillance. Une nécessité pour la pérennité des échanges internes ainsi que pour l’image de marque de l’entreprise qui pâtirait d’une perte/dégradation des données relatives à ses clients.

L’idée est donc de permettre d’effectuer une copie intégrale des données enregistrées sur votre ordinateur et de les transférer vers des centres de données.

Toutes vos données seront sauvegardées et stockées dans le Cloud. Elles deviennent ainsi accessibles de n’importe où et à tout moment, mais elles sont avant tout protégées ! En effet, vous ne risquez plus de les perdre en cas de panne informatique, vous ne craignez plus rien pour leur sécurité car même leur transfert est crypté pour mieux les protéger.

A l’heure où l’on mesure de mieux en mieux la valeur de nos données, il est primordial de pouvoir accéder à des solutions simples, efficaces et concrètes pour les sauvegarder et protéger. Profitions donc de cette journée pour mesurer l’importance de nos données numériques. Que ce soit d’un point de vue sentimental ou en termes d’activité professionnelle, le 28 janvier 2014 est l’occasion de réaffirmer la nécessité de chacun de protéger ses données !

*Source : Le Nouvel Observateur (11/01/2014) : Etats-Unis: 110 millions de clients de Target touchés par un vol de données http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20140111.AFP7314/etats-unis-110-millions-de-clients-de-target-touches-par-un-vol-de-donnees.html

Conçu pour durer

Quelque part dans une cave ou dans un grenier, la plupart d’entre nous avons gardé une boîte pleine de radiocassettes ou de VHS. Il se peut même que vous ayez encore des cartouches 8 pistes, des minidisques, des cassettes Betamax et des vidéodisques. Tous ces objets étaient à la pointe de la technologie lorsque vous les avez achetés.  Vous avez investi du temps, de l’effort et de l’argent dans ces différents formats, pourtant, avec le temps, ils sont tous devenus obsolètes. Et d’un côté, c’est tout à fait normal. Cependant, devoir investir à nouveau temps, effort et argent dans une nouvelle plateforme peut être à la fois coûteux et très frustrant. Combien de fois allez-vous devoir acheter le même album des Beatles ?

 

La sauvegarde Cloud atteint un point déterminant, tout comme l’a expérimenté l’industrie du divertissement à domicile dans le passé. Les fournisseurs de solutions de sauvegarde Cloud, déjà établis, qui ne s’adaptent pas aux technologies et à l’évolution des goûts de la clientèle voient leurs clients s’envoler vers d’autres services, proposant des nouvelles fonctionnalités plus intéressantes.

 

Nous avons conçu Mozy de telle manière que sa base nous permet de faire évoluer nos services au fur et à mesure que nous avançons dans le temps. L’été dernier, nous avons amélioré la technologie à la base de notre service de sauvegarde Cloud leader dans l’industrie afin de dévoiler une nouvelle plateforme d’accès et de protection des données plus flexible. Cela nous a permis de lancer la nouvelle génération de Mozy, il y a tout juste quelques semaines, à laquelle nous avons ajouté de nouvelles fonctionnalités telles que Mozy Sync et de nouveaux outils permettant une meilleure flexibilité, destinés aux appareils mobiles.  Notre but était plutôt simple : garantir le futur de nos affaires en mettant au point une base sur laquelle s’appuyer pour offrir les tous derniers services et les toutes dernières fonctionnalités d’accès et de protection des données à nos partenaires et à nos clients, et ce, plus rapidement.

 

Passer d’un fournisseur Cloud à un autre peut être tout aussi frustrant, et bien plus coûteux, que de refaire, encore une fois, sa propre collection musicale. C’est pour cela qu’il est vraiment essentiel pour les entreprises de prendre le temps d’évaluer attentivement chacun des partenaires Cloud potentiels. Les prix et les fonctionnalités sont des critères importants tout comme le sont la durabilité, la durée de vie, la sécurité, l’extensibilité et bien d’autres critères encore.

 

Pour aider les entreprises victimes de la fermeture des services de leur fournisseur de solutions de sauvegarde, Mozy fournit un accès à un livre blanc gratuit d’IDC qui offre des conseils sur la façon de choisir un fournisseur de remplacement.

 

Il n’y a qu’une seule raison pour laquelle Mozy fait tout cela : nous sommes le partenaire Cloud de votre long voyage dans le temps.

Et si le Cloud sauvait vos examens/partiels ?

Cette année encore, plus de 2 millions d’étudiants du second degré se préparent à passer leurs partiels et autres examens.

Quand on sait qu’un étudiant à en moyenne 21h de cours hebdomadaire et produit environ 11h de travail personnel en semaine et 5H le week end*, il est facile de comprendre qu’au bout d’un an, cela représente une quantité de cours, de devoirs et d’informations importante.

Tout ce travail constitue une base de données vitale pour leur réussite aux examens et souvent la validation de leur année voir même l’obtention de leur diplôme.

Parlons justement de ces informations que les étudiants sont de plus en plus nombreux à enregistrer directement sur leurs ordinateurs.

Que ce soit les travaux de groupe échangés  par e-mail ou bien les cours pris sur un Notebook en amphi, aujourd’hui, toutes ces données se dématérialisent et deviennent alors vulnérables à une panne informatique, un vol, une destruction accidentelle de dossier.

Aujourd’hui,  à l’approche des partiels,  les étudiants français  réutilisent  une année de travail qu’ils recompilent et potassent. C’est donc fébriles qu’ils appréhendent généralement les épreuves à venir.  Imaginez alors quelle ne serait pas la catastrophe de tout perdre en un instant ! Perdre leur support de révision et voir leurs 37 heures de travail hebdomadaire disparaitre après un an de labeur.

Alors oui, on peut compter sur la solidarité entre camarades de classe ou de promotion, mais plutôt que d’avoir à subir la détresse de tout voir disparaitre, anticiper peut également être la solution.

Mais comment peut-on anticiper un tel désastre ? Et bien la sauvegarde en ligne avec Mozy évidemment !

Une sauvegarde  de toutes vos données numériques à laquelle vous pouvez avoir accès rapidement et de n’importe où en cas de soucis.

Mozy vous propose de pouvoir effectuer une copie intégrale des données que vous avez dans votre ordinateur et de les transférer vers ses centres de données. De plus, Mozy vous propose de gérer à votre place vos sauvegardes, vous n’avez donc qu’une chose à faire, indiquer vos préférences de sauvegardes

Une fois vos paramètres définis, Mozy commence automatiquement la sauvegarde des fichiers enregistrés sur votre ordinateur. Ainsi, tous vos cours, vos prises de notes et devoirs seront sauvegardés et stockés.

Pas mal non ?

Un peu de sérénité en pleine période de stress, ça ne se refuse pas. Et puis, si vous voulez tout savoir, avec un système de protection de calibre militaire, vos fichiers sont protégés et en sécurité dans le cloud Mozy. En effet, lors du processus de sauvegarde, vos fichiers sont d’abord cryptés sur votre ordinateur puis ensuite envoyés au moyen d’une connexion sécurisée SSL et stockés dans un centre de données

Alors, préparez-vous aux nuits de révisions avec du café, sortez vos bouquins, pour le reste de vos travaux, pas de panique, il y a Mozy !

 

 

* http://orientation.blog.lemonde.fr/2011/03/17/combien-de-temps-travaillent-les-etudiants/

La nouvelle génération de Mozy : vers de nouvelles caractéristiques de la protection des données Cloud

par Russ Stockdale

La série Star Trek : La Nouvelle Génération est sortie en 1987, plus de 10 ans avant la création de Google, 4 ans avant l’apparition du premier téléphone mobile GSM et 13 ans avant l’iPad. Pourtant, les créateurs de la série avaient déjà l’idée de faire communiquer leurs personnages grâce à des appareils mobiles et de leur faire faire n’importe quelle recherche d’information via leurs ordinateurs qu’ils utilisent grâce à la technologie tactile.

Aujourd’hui, nous sommes tous des travailleurs « nouvelle génération ». Bien sûr, nous ne nous réjouissons peut-être pas d’explorer des mondes nouveaux et étranges, découvrir de nouvelles formes de vie et de nouvelles civilisations, mais la plupart d’entre nous travaillent loin de leur entreprise, à partir de chez eux, de chez leurs clients ou même en déplacement. Nous transportons tous des appareils mobiles, qu’il s’agisse de Smartphone, de tablettes ou d’ordinateurs portables, et nous comptons sur ces appareils pour avoir accès aux fichiers et aux outils nous permettant de travailler.

Ce phénomène entraîne cependant deux grandes problématiques auxquelles les départements informatique doivent penser : comment peuvent-ils autoriser cette façon de travailler sans compromettre la sécurité et de quelle façon peuvent-ils protéger les informations créées sur ces appareils mobiles, en particulier s’ils font partie d’un programme BYOD.

Les travailleurs « nouvelle génération » requièrent un service de protection des données Cloud de dernière génération, et c’est ce que nous vous dévoilons aujourd’hui.

Plus tôt cette année, nous vous avions parlé de l’introduction d’une nouvelle technologie venant étayer Mozy, qui changeait considérablement notre façon de penser en ce qui concerne les données, nous permettant ainsi de placer les utilisateurs, plutôt que les appareils, au cœur de notre méthodologie. Aujourd’hui, nous dévoilons les nouvelles caractéristiques que nous avons élaborées grâce à cela. Ensemble, elles offrent un service plus rapide et plus simple à gérer avec des outils additionnels permettant aux clients d’être plus productifs ainsi que d’autres options pour savoir comment acheter chez nous.

 

Le service Mozy nouvelle génération offre trois nouvelles caractéristiques :

1.      De meilleurs outils de gestion Cloud pour les entreprises informatique

Une gestion du stockage améliorée qui permet de gagner en temps et en argent utilisés dans l’approvisionnement et la gestion des sauvegardes au niveau des périphériques.

2.      Une expérience utilisateur améliorée

Un dossier intégré de synchronisation Mozy garde les fichiers à jour et disponibles sur différents ordinateurs et appareils mobiles. Mozy introduit également une nouvelle fonction qui assure des temps de sauvegarde initiale plus rapides et une meilleure efficacité de la bande passante lorsque de gros fichiers sont sauvegardés.

3.      De nouvelles ressources partenaire

une compatibilité avec de nouvelles interfaces de programmation qui permet aux partenaires et aux revendeurs une intégration à leurs systèmes préférés de surveillance et de gestion à  distance (RMM) et d’automatisation des services professionnels (PSA).

 

De plus, MozyEnterprise® devient désormais le composant Cloud public de la gamme de solutions de protection des données d’EMC, ce qui permet aux clients et aux partenaires l’usage de produits individuels correspondant au mieux à leurs besoins tout en réduisant le coût du cycle de vie et en fournissant une protection des investissements. Cela signifie que les clients et partenaires EMC ont la possibilité d’étendre leurs architectures de stockage de protection pour y inclure des outils Cloud de protection et d’accès aux données destinés aux ordinateurs de bureau, aux ordinateurs portables, aux appareils mobiles et aux bureaux délocalisés des entreprises.

Sans une stratégie de protection des données à l’échelle de l’entreprise qui inclut sauvegarde, accès, et synchronisation, les personnes s’occupent généralement de leurs problèmes elles-mêmes en adoptant des solutions variées n’ayant aucun lien et très souvent destinées au grand public afin de répondre à leurs besoins urgents. Cela peut rapidement causer des « architectures accidentelles » qui sont, au mieux, difficiles à gérer et à surveiller et qui peuvent exposer les données professionnelles critiques à des risques.

Le service Mozy nouvelle génération offre une alternative aux entreprises en leur permettant de réunir sauvegarde, accès et synchronisation Cloud en un seul service qui fournit une des meilleures fonctions de gestion sur le marché. Et maintenant que MozyEnterprise fait partie de la gamme de solutions de protection des données d’EMC, c’est encore plus facile pour les entreprises d’associer leur solution Cloud public à cette approche holistique pour leurs sauvegardes.

Nous lançons la dernière génération des services Mozy pour nous aventurer vers de nouvelles caractéristiques de la protection des données, et nous vous voulons à nos côtés. Pour plus d’informations, veuillez visiter notre site nouvelle génération, également disponible dès aujourd’hui.

 

###

La nouvelle génération Mozy est arrivée !

Sauvegarder les célébrités : De combien d’espace auriez-vous besoin pour sauvegarder Steven Spielberg ?

Des fichiers enregistrés pour le travail, la musique du grand, les photos de vacances chez Mamie Suzanne ou encore le film du spectacle de danse de la petite dernière. Des données en pagaille ! Un petit bout de nos vies que nous avons tous dans nos ordinateurs, comme tout le monde !

Chez Mozy nous aimons les défis farfelus, et nous avons décidé  aujourd’hui de numériser nos stars pour les joindre à nos souvenirs de famille ! (les fans nous remercieront !)

Mais quel serait le résultat de cette numérisation ? Concerts, interviews TV/Radio, films, chansons… leur carrière sont de vraies mines d’or… mais si on les perdait ?

Commençons par Jennifer Lawrence, grande révélation de l’année 2012. L’actrice, on ne le sait pas assez, a déjà 11 films à son actif, totalisant 32 heures de vidéo… si on y ajouter ses interviews télévisées, radios, les photos prises d’elle dans les magazine, toute sa carrière représente 74Go de données.

Si nous devions sauvegarder toute l’œuvre de Beyonce par exemple, ainsi que ces nombreux concerts, les photos (notamment de son Tumblr) ou encore ses tweets, heures de voyage… bref, sa carrière toute entière représenterait 133 Go ! (Imaginez si l’on pouvait vraiment numériser Beyonce et toute sa vie sur nos ordinateurs et les sauvegarder ?)

Trêve de plaisanterie, le plus important ici est que ni nous (les fans en délire), ni nos charmantes célébrités, n’aimerions perdre tous ces souvenirs, ces chansons, ces films, ces rencontres, à cause d’un bête incident informatique, ou d’un ennuyeux cambriolage ! (Ne plus revoir le dernier concert de Michael Jackson car il aurait été perdu à cause d’une bête panne d’électricité ?)

Et c’est là que le Cloud vient sauver la culture et l’art ! (Chez nous c’est l’art de la dramaturgie !)

Prenons l’exemple de Steven Spielberg.

35 films produits, 21 écrits, 51 dirigés, 11 joués, 8 édités

Son travail est une œuvre colossale, avec près de 498 heures de film et un nombre incalculable d’interventions dans les médias, de photos prises de lui… sa carrière est plus qu’une carrière, c’est un monument cinématographique, qui tient dans pas moins de 1039 GB ! (Une vie bien remplie !)

Nous exagérons bien sûr, mais chez Mozy nous avons un conseil pour toutes ces stars… pensez à sauvegarder vos données… votre carrière pourrait en dépendre !

 

Il était une fois… L’histoire de la sauvegarde.

Mozy est un service de sauvegarde en ligne… On a déjà vu ensemble la différence entre sauvegarder et stocker, on a parlé de data et de cloud et si on vous racontait maintenant leur petite histoire ?

Il est vrai que conserver les informations (et les transmettre), semble être une préoccupation aussi vieille que le monde qui a débuté avec l’écriture et ne s’est jamais arrêtée depuis…

Remonter le temps et vous raconter l’évolution des data pourrait être comparable au fait de remonter l’arbre généalogique de cette grande famille de l’informatique :

Aux origines, il y l’aïeul : la carte perforée dès 1729. Il s’agit d’un système, de cartons rigides, qui permet grâce à la présence ou l’absence de trou à des positions clefs de contenir des informations. Elles sont exploitées notamment pour automatiser le fonctionnement des métiers à tisser.

A l’aube de l’informatique, la famille se développe avec les bandes magnétiques. Elles sont utilisées comme mémoires de masse et dès les années 1950 le format des bandes se standardise.

C’est également à cette période que les disques durs, avec leur mémoire de masse de grande capacité, voient le jour. Nous sommes en 1956 et désormais, l’homme peut utiliser un ordinateur pour collecter, classer et stocker de grandes quantités d’informations.

Le développement de l’informatique commence et les bandes magnétiques donnent naissance aux cassettes audio et vidéo. En 1964 le terme database (littéralement base de donnée) apparait pour désigner une collection d’informations partagées par différents utilisateurs d’un système d’informations. Tout d’abord militaire, le terme se popularisa par la suite.

La famille « DATA » devient dès lors une dynastie, tout s’accélère : dans les années 70, la disquette facilite le stockage individuel des données, elle est la matriarche des générations qui suivront. Dans les années 80 le CD-Rom est suivi de près dans les années 90 par la disquette compacte. Tout deux plus compacts et avec plus de capacité, ils contribuent à l’accroissement d’échanges de données.

Et voici la nouvelle génération, celle des années 2000, toujours plus petits, toujours plus puissants, la carte mémoire SD Card et la clef USB sont facilement transportables et contiennent largement plus de données que leurs ancêtres. Ces deux membres de la famille évoluent aujourd’hui vers d’avantage de dématérialisation, depuis 2007, le Cloud est désormais le digne héritier de cette dynastie.

La nouvelle orientation de Mozy place les utilisateurs au cœur de la sauvegarde Cloud

De grands changements viennent toucher les fondations sur lesquelles le service Mozy est construit : l’entreprise place désormais les utilisateurs au cœur des sauvegardes Cloud et simplifie la façon dont les administrateurs des sauvegardes attribuent les données aux individus. 

Il n’y a pas si longtemps de cela, des appareils spécialisés exécutaient des tâches attribuées. Ils étaient achetés et gérés par un département informatique. Aujourd’hui, avec le BYOD et les personnes qui utilisent divers types d’appareils pour travailler, les choses ont bien changé et en matière de sauvegarde, cette situation a apporté son lot de problèmes.

Pour aborder ces problèmes de front, un changement dans les mentalités s’impose. Au lieu d’avoir pour simple objectif de sauvegarder les données des « machines », les entreprises vont aussi devoir penser à la meilleure façon de sauvegarder les données des « personnes ».Mozy simplifie cette transition en restructurant ses outils qui supportent ses services d’accès et de stockage Cloud.

 

Dans un premier temps, avec cette nouvelle fonctionnalité, les utilisateurs remarqueront deux changements :

 

Une activation sans clé 

Traditionnellement, la sauvegarde de chaque appareil doit être activée par une clé. Cette dernière devient alors l’identifiant pour les données et permet aux informations d’être récupérées sur un appareil en cas de besoin. Générer ces clés peut être une tâche très prenante pour les administrateurs des sauvegardes, plus particulièrement lorsqu’on adopte la sauvegarde en ligne pour la première fois et qu’elle est déployée au sein d’une entreprise de grande taille. Ces sauvegardes sont également rattachées à des machines et non à des personnes.

Très bientôt, les administrateurs Mozy pourront, de manière très simple, lier les comptes aux profils des utilisateurs et les employés pourront activer la sauvegarde sur leurs appareils très facilement en utilisant leurs adresses emails. Les comptes quant à eux pourront être approvisionnés, mis à jour ou encore désactivés via Active Directory ou d’autres solutions LDAP.

 

Un espace de stockage commun 

Avec des méthodes de sauvegarde centrées sur les appareils, les administrateurs peuvent allouer un certain espace de stockage à chaque machine. Mais cela peut laisser des espaces inutiles de stockage non utilisé qui sont associés aux appareils.

Désormais, les administrateurs de Mozy pourront allouer ces espaces de stockage à des personnes, des équipes ou des groupes. Cela leur permettra de gérer leur capacité de stockage de manière plus efficace au sein de leur organisation, et cela limitera la charge de gérer et de contrôler un « tampon » pour chaque appareil en cours de sauvegarde.

 

Avec ces changements, nous avons posé de nouvelles bases pour les améliorations futures des solutions de sauvegarde et d’accès Mozy, et nous avons hâte de vous faire partager plus d’informations à ce propos dans l’année à venir.