Archives du mot-clef informatique

Quatre questions clés à poser à votre fournisseur de cloud

Quelles questions devriez-vous poser avant de confier vos données à un service Cloud ? Tous les services cloud ne sont pas tous les mêmes. En ne posant pas des questions clés à l’avance, vous pourriez laisser votre entreprise exposée à des risques.

 

Pour mettre en évidence ce qui peut vous arriver lorsque vous confiez vos données sans vérifier au préalable à qui vous accordez votre confiance, Mozy a réalisé une expérience de caméra cachée. Dans un café, nous avons demandé à des inconnus de bien vouloir surveiller un ordinateur portable.

 

Découvrez ce qui s’est passé en vidéo !

 

Qu’aurait donc du demander notre complice avant de faire confiance à ces inconnus lorsqu’il leur a confié ses données ?

 

  • Combien de temps comptez-vous en prendre soin ?

Tout comme certains de nos participants protègent seulement  les données pour une période limitée, les fournisseurs de cloud ne sont pas là indéfiniment. Trouvez depuis combien de temps le fournisseur existe et quelle est véritablement sa position sur le marché.

 

  •  Allez-vous regarder mes données ?

Au cours de l’expérience, certains participants  ont pensé que les données de notre ordinateur portable pouvaient avoir de la valeur pour eux. Certains fournisseurs de cloud utiliseront vos données pour créer des informations qu’ils rendront anonymes avant de les vendre à des annonceurs. Cryptage des données et engagement de confidentialité sont deux conditions essentielles dans notre situation – assurez-vous que votre fournisseur de Cloud vous le propose.

 

  • Laisseriez-vous vos données dans une situation de vulnérabilité?

Des gens dans notre expérience n’ont pas fait grand chose pour garder les données en sécurité, les laissant sans surveillance en quittant le café pour vaquer à leurs activités.  Il y a des fournisseurs de cloud qui ne cryptent pas les données et d’autres au contraire prennent la sécurité physique beaucoup plus sérieusement.  Assurez-vous que votre fournisseur de solutions cloud stocke vos données à l’aide d’un équipement digne d’une entreprise, dans un datacenter et avec un cryptage constant.

 

  • N’importe qui peut-il prendre mes données ?

Dans la vidéo nous avons vu quelqu’un prendre l’ordinateur dont il avait la garde mais nous avons aussi eu des gens qui se sont laissés prendre l’ordinateur. Les données peuvent être interceptées en utilisant les services cloud si le fournisseur a échoué dans la sécurisation. Assurez vous que votre fournisseur offre un crytage total et un transfert de données via une connexion SSL.

D’hier et d’Aujourd’hui – La nouvelle génération de Mozy

A l’occasion du lancement de la dernière génération de son service Cloud, Mozy vous invite à venir découvrir tout le chemin parcouru depuis 2006.

En effet, aujourd’hui avec son service nouvelle génération, Mozy permet aux entreprises d’éviter les ‘architectures accidentelles’. Grâce à l’arrivée de ses nouveaux outils, les besoins des employés et des départements informatiques sont comblés car les utilisateurs finaux disposent des fonctionnalités qu’ils souhaitent tout en permettant à l’équipe informatique d’exécuter les contrôles nécessaires à l’entreprise. Mais comment tout ce progrès a-t-il été rendu possible ?

A travers cette infographie, vous découvrirez l’évolution et le développement de nos services et outils pour la protection des données, de gestion des entreprises en qui ont en parallèle l’explosion de l’univers numérique.

 

Au fait… c’est quoi un data center ?

Base de données, banque de données ou encore data center…. Que de vocabulaire dans l’univers du stockage !

Après vous avoir expliqué le principe du Cloud, penchons-nous aujourd’hui sur les centres de traitement des données. Ce terme un peu compliqué est communément désigné sous l’appellation de « data center » et est finalement un élément simple à comprendre et pourtant essentiel au Cloud.

Alors qu’est-ce qu’un Data Center ?

Premièrement, le Data Center est un site physique. Cette précision est importante, en effet jusque-là nous vous parlions de vos données informatiques et par conséquence de leur aspect numérique.

Au départ, il y a vos données informatiques (le mémoire du grand, la copie des papiers de la famille, les factures, les photos de vacances,… bref un peu toute votre vie en somme).

Ces données sont organisées dans des bases de données.

Bases de données ? Quézako ? Pas de panique, une base de données si on en croit la définition c’est un ensemble structuré de données. Ce regroupement est géré par un système de gestion de base de données (SGBD) et se réalise de manière à faciliter l’évolution indépendante des données et des programmes.

Ces bases de données sont elle-même organisées dans des banques de données. Cette fois, il s’agit d’ensemble de données relatif à un domaine défini des connaissances. Ces connaissances sont généralement organisées et structurées en base de données. Une banque de données peut être bibliographique, iconographique, textuelle, numérique et/ou multimédia.

On récapitule, votre donnée est organisée avec d’autres dans une base de données, elle-même structurée au sein d’une banque de données.

Et le Data Center dans tout cela ? Et bien le Data center on y vient !

Le Data Center (ou centre de traitement de données) est comme nous le disions le site physique sur lequel se trouvent regroupés et stockés un nombre important de serveurs.

On peut comparer vos données informatiques à des bijoux contenus dans un écrin (la base de données) enfermés dans un coffre (la banque de données) situé dans une banque : le Data Center !

Mozy vous propose donc de protéger vos données et comme dans un coffre de banque, celles-ci vous attendent en sécurité, accessible partout dans le monde grâce à une clef personnelle cryptée.

Il était une fois… L’histoire de la sauvegarde.

Mozy est un service de sauvegarde en ligne… On a déjà vu ensemble la différence entre sauvegarder et stocker, on a parlé de data et de cloud et si on vous racontait maintenant leur petite histoire ?

Il est vrai que conserver les informations (et les transmettre), semble être une préoccupation aussi vieille que le monde qui a débuté avec l’écriture et ne s’est jamais arrêtée depuis…

Remonter le temps et vous raconter l’évolution des data pourrait être comparable au fait de remonter l’arbre généalogique de cette grande famille de l’informatique :

Aux origines, il y l’aïeul : la carte perforée dès 1729. Il s’agit d’un système, de cartons rigides, qui permet grâce à la présence ou l’absence de trou à des positions clefs de contenir des informations. Elles sont exploitées notamment pour automatiser le fonctionnement des métiers à tisser.

A l’aube de l’informatique, la famille se développe avec les bandes magnétiques. Elles sont utilisées comme mémoires de masse et dès les années 1950 le format des bandes se standardise.

C’est également à cette période que les disques durs, avec leur mémoire de masse de grande capacité, voient le jour. Nous sommes en 1956 et désormais, l’homme peut utiliser un ordinateur pour collecter, classer et stocker de grandes quantités d’informations.

Le développement de l’informatique commence et les bandes magnétiques donnent naissance aux cassettes audio et vidéo. En 1964 le terme database (littéralement base de donnée) apparait pour désigner une collection d’informations partagées par différents utilisateurs d’un système d’informations. Tout d’abord militaire, le terme se popularisa par la suite.

La famille « DATA » devient dès lors une dynastie, tout s’accélère : dans les années 70, la disquette facilite le stockage individuel des données, elle est la matriarche des générations qui suivront. Dans les années 80 le CD-Rom est suivi de près dans les années 90 par la disquette compacte. Tout deux plus compacts et avec plus de capacité, ils contribuent à l’accroissement d’échanges de données.

Et voici la nouvelle génération, celle des années 2000, toujours plus petits, toujours plus puissants, la carte mémoire SD Card et la clef USB sont facilement transportables et contiennent largement plus de données que leurs ancêtres. Ces deux membres de la famille évoluent aujourd’hui vers d’avantage de dématérialisation, depuis 2007, le Cloud est désormais le digne héritier de cette dynastie.

Les applications, un nouveau risque pour les entreprises

De nombreuses PME sont inquiètes face aux risques d’insécurité présumés dans le Cloud, mais paradoxalement elles minimisent bien trop souvent l’impact que certaines pratiques de leurs salariés, voire de la direction, peuvent causer.

Les applications externes, un risque sous-estimé.

 

Les applications lancées sur le marché sont de plus en plus complètes et performantes : les employés ont tendance à les utiliser aussi bien dans leur vie personnelle que dans leur vie professionnelle. Et qui pourrait les blâmer ? Avoir la possibilité via une simple application de sauvegarder et d’avoir accès à ses fichiers à tout moment est une des clés de la réactivité et de la productivité.

Pourtant, elles sont très dangereuses pour les entreprises car leur niveau de sécurisation n’atteint que rarement la sécurité offerte par des offres professionnelles. Filtrage d’informations, perte de données, virus, etc… les risques sont nombreux.

 

Une évolution inévitable

 

Si les applications grand public veulent percer le marché des professionnels, elles devront évoluer et proposer un système d’authentification plus poussé. Dans le cas contraire, elles se feront évincées rapidement par des applications pensées et conçues pour le milieu professionnel. Ces dernières offrent les mêmes fonctionnalités avec des normes de sécurité beaucoup plus élevées.

 

Ici, on vous parle des applications de synchronisation ou de sauvegarde en ligne, mais on peut élargir ce constat à de nombreuses applications dans des domaines variés. Tous les outils grand public utilisés par les salariés sont susceptibles de présenter des risques. Il s’agit donc d’un risque accru et que l’on peut facilement éviter en mettant en place des solutions professionnelles pour répondre aux besoins de ses salariés.

 

Le comportement à adopter ?

 

Il est important d’analyser ses besoins et ceux de ses employés pour pouvoir répondre aux attentes de chacun et optimiser ses outils. Une fois cette démarche effectuée, faites appel à des services professionnels pour toutes les tâches importantes : transferts de fichiers, sauvegarde, etc.
Vos employés disposent de smartphones ou tablettes professionnelles ? Si vous avez pris la décision de les laisser y installer diverses applications à des fins personnelles, rappeler leur simplement les règles de sécurité.