Archives mensuelles : septembre 2013

Il était une fois… L’histoire de la sauvegarde.

Mozy est un service de sauvegarde en ligne… On a déjà vu ensemble la différence entre sauvegarder et stocker, on a parlé de data et de cloud et si on vous racontait maintenant leur petite histoire ?

Il est vrai que conserver les informations (et les transmettre), semble être une préoccupation aussi vieille que le monde qui a débuté avec l’écriture et ne s’est jamais arrêtée depuis…

Remonter le temps et vous raconter l’évolution des data pourrait être comparable au fait de remonter l’arbre généalogique de cette grande famille de l’informatique :

Aux origines, il y l’aïeul : la carte perforée dès 1729. Il s’agit d’un système, de cartons rigides, qui permet grâce à la présence ou l’absence de trou à des positions clefs de contenir des informations. Elles sont exploitées notamment pour automatiser le fonctionnement des métiers à tisser.

A l’aube de l’informatique, la famille se développe avec les bandes magnétiques. Elles sont utilisées comme mémoires de masse et dès les années 1950 le format des bandes se standardise.

C’est également à cette période que les disques durs, avec leur mémoire de masse de grande capacité, voient le jour. Nous sommes en 1956 et désormais, l’homme peut utiliser un ordinateur pour collecter, classer et stocker de grandes quantités d’informations.

Le développement de l’informatique commence et les bandes magnétiques donnent naissance aux cassettes audio et vidéo. En 1964 le terme database (littéralement base de donnée) apparait pour désigner une collection d’informations partagées par différents utilisateurs d’un système d’informations. Tout d’abord militaire, le terme se popularisa par la suite.

La famille « DATA » devient dès lors une dynastie, tout s’accélère : dans les années 70, la disquette facilite le stockage individuel des données, elle est la matriarche des générations qui suivront. Dans les années 80 le CD-Rom est suivi de près dans les années 90 par la disquette compacte. Tout deux plus compacts et avec plus de capacité, ils contribuent à l’accroissement d’échanges de données.

Et voici la nouvelle génération, celle des années 2000, toujours plus petits, toujours plus puissants, la carte mémoire SD Card et la clef USB sont facilement transportables et contiennent largement plus de données que leurs ancêtres. Ces deux membres de la famille évoluent aujourd’hui vers d’avantage de dématérialisation, depuis 2007, le Cloud est désormais le digne héritier de cette dynastie.