Archives mensuelles : décembre 2012

L’avenir de l’informatique passera par le cloud

Il y a quelques années, pour stocker ses données, on les inscrivait sur disquettes, puis sur CD et DVD. L’arrivée des disques durs et clés USB a permis une avancée notoire, non seulement les données pouvaient être supprimées et restockées à volonté, mais surtout, le gain d’espace était considérable et la sauvegarde plus simple.

C’est maintenant au cloud d’effectuer sa révolution technologique et économique. Adieu disques durs et clés USB, les données seront de plus en plus sauvegardées dans des data center centralisés.

En effet, la dématérialisation va devenir une tendance importante et s’accélérer dans les prochaines années, l’essentiel ne sera plus d’avoir un disque dur ou un serveur puissant afin de tout stocker soi-même mais plutôt de trouver la solution la plus fiable et économique de sauvegarder ses données.

Les entreprises, tout comme les particuliers, sont amenés à stocker de plus en plus d’informations et de contenu.  Sauvegarder des fichiers est une réelle compétence et présente un coût financier non négligeable. De plus, la sécurité est au cœur des préoccupations et, confier ses données à une entreprise de sauvegarde en ligne, c’est surtout confier ses données à des professionnels de la sauvegarde, habitués aux cryptages d’informations et aux systèmes sécurisés. C’est pourquoi on estime que de très nombreux utilisateurs vont se tourner vers le cloud dans les années à venir.
Mais le progrès ne s’arrête pas là, avec la démocratisation du cloud qui s’est mise en marche ces derniers mois, les  utilisations du « nuage d’informations » vont se diversifiées.
Ainsi, on peut très bien penser que dans quelques années,  chaque utilisateur aura son propre cloud dans le simple but de sauvegarder, mais aussi un ou plusieurs clouds communautaires pour partager rapidement les données, enfin il aura accès à plusieurs clouds publics qui stockeront des informations utiles à tous liés aux différents organismes gouvernementaux ou grandes entreprises.
Il sera donc encore plus simple et rapide de partager des informations, et la perte de fichiers deviendra quasiment inexistante.

Mais rien d’étonnant à tout cela puisque l’essor du cloud computing, c’est avant tout l’essor d’un mode de vie tournant autour de la mobilité, de l’échange et de la réactivité. Dans le monde du travail par exemple, une récente enquête menée par Mozy a montré que la plupart des employés travaillent  via leur smartphone en dehors des horaires de bureau. La possibilité d’avoir accès aux données, de les modifier et les partager sera donc indispensable.